Plan du site
Qui sommes-nous?
Notre engagement
Nos activités
Notre façon de vivre
Marie-J. Gérin-Lajoie
Notre histoire
Pour nous rejoindre

Profession

Le 7 mai 1927, soeur Marie Gérin-Lajoie prononce ses voeux perpétuels. Marie-Loyola et Herméline font leurs voeux temporaires.
Le premier noviciat SBC est accompli.

Elle peuvent maintenant s'afficher en tant que :
« Institut Notre- Dame du Bon-Conseil de Montréal »
et proposer des services tels que :
cours privés, anglais, reliure, couture, tricot, secrétariat, service social.

De 1924  1927 : premier noviciat accompli.

Mère Marie Gérin-Lajoie,
voeux perpétuels 7 juin 1927

Les débuts avaient été plutôt difficiles, même si, en ce qui a trait au loyer, la boîte au pied de Saint-Joseph n'a jamais failli à sa tâche. Mais pour les nécessités vitales, les paroissiens sont venus à leur rescousse. Messieurs Sabourin et Durivage leur fournissaient viande et pain, tandis que Madame Bonneterre leur apportait des soupes, des desserts et y ajoutait au besoin le mets principal, après la messe du dimanche.

Un nombre constant de jeunes femmes frappaient à la porte de l'INDBC

Déjà, en 1924, Monseigneur Gauthier avait suggéré quelques fois à soeur Marie Gérin-Lajoie de bâtir une maison mère. Marie Gérin-Lajoie s'était commise en achetant un petit terrain à quatre-vingt  " cennes " du pied, mais n'avait pas l'argent pour payer les taxes foncières. Des amis ont fait une levée de fonds et ont récolté le montant des taxes dues. En 1925, la construction de la maison mère commence grâce à un prêt garanti verbalement à la caisse par Monseigneur Gauthier. Au mois de mai 1926, les religieuses occupent les locaux de la maison. C'est une quête de confirmation offerte par l'évêque qui servira d'amortissement sur le coût de la construction.

Retour à la page d'accueil du site Sauter au début de cette section Page précédente Page suivante Sauter à la fin de cette section

© Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal, 26 avril 2003
(révisé le 7 décembre 2004 05h23)