Lisette Bisson, sbc, obtient une maîtrise en études du religieux contemporain à l’Université de Sherbrooke le 22 septembre 2018.

Le titre du mémoire est :
LA DYNAMIQUE « PRIÈRE – ACTION »
DANS LE CHARISME SOCIAL DE MARIE GÉRIN-LAJOIE
et son matrimoine immatériel légué à la société québécoise

L’étude porte sur l’analyse des écrits spirituels et des prises de parole de Marie Gérin-Lajoie afin de démontrer comment ses engagements sociaux étaient motivés par sa foi chrétienne.

            Marie Gérin-Lajoie et saint Ignace

 

RÉSUMÉ

Marie Gérin-Lajoie, (1890-1971), est reconnue comme une pionnière du service social dans le milieu francophone au Québec. Qu’est-ce qui a motivé cette montréalaise à fonder une communauté religieuse d’action sociale, à s’engager pour améliorer les conditions de vie des femmes de son temps, à fonder l’École d’action sociale et l’École d’éducation familiale et sociale?

À partir d’écrits spirituels, de conférences et d’engagements sociaux que Marie Gérin-Lajoie a réalisés, l’auteure analyse les interactions entre l’expression de sa foi chrétienne et son action sociale afin de démontrer que sa vision de la misère et des injustices sociales de son époque l’interpellait à participer à la mission du Christ en s’engageant « en plein monde ». Les Exercices spirituels de saint Ignace aideront à reconnaître que Marie Gérin-Lajoie a intégré la dynamique prière – action dans sa vie.

Cette analyse permettra également de saisir l’esprit et les éléments du charisme social de Marie Gérin-Lajoie, de bien interpréter le sens de ses engagements féministes et d’illustrer sa manière de faire l’action sociale; c’est ce qui constitue le matrimoine immatériel qu’elle a légué aux membres de sa communauté et à la société québécoise.

Pour lire le document au complet :

http://hdl.handle.net/11143/13324

 

Share This