blé

Le 9 septembre dernier, dans une rencontre conviviale, le personnel du CSAI et quelques sœurs du Bon-Conseil ont assisté à l’inauguration d’une plaque en mémoire de Sœur Denise Lainé, qui pendant 56 ans, a travaillé auprès des réfugiés et immigrants. Membre fondatrice de Table de concertation au service des réfugiés, instigatrice du programme de parrainage des réfugiés au Québec, sœur Denise a été pour le CSAI, le cœur, la coordonnatrice, la formatrice et la conseillère. Au fil des années, elle est devenue une référence, étant au fait de toutes les ramifications du monde aujourd’hui complexe de l’immigration.

Nous avons évoqué l’hommage d’un fonctionnaire à son endroit.

«Ses racines plongent dans la nappe phréatique de la foi, de la spiritualité et de la mystique. Ce courant souterrain explique sans doute son dynamisme dans l’action, et cette merveilleuse fidélité à sa vocation au service des réfugiés. Sa vie n’était qu’une main tendue vers les nouveaux arrivants, et dont elle qualifiait le goût de survivre et de revivre comme un hymne à la vie, intarissable source d’inspiration à ses yeux. »

Tout au long de sa vie, elle a bâti des ponts de tolérance et de confiance auprès de la clientèle du Centre social d’aide aux immigrants. Sa longue carrière a ainsi été marquée par un engagement inconditionnel, une forte capacité de mobilisation et une grande sensibilité à la détresse d’autrui.

En lui rendant hommage, nous avons été interpelés par la situation actuelle des réfugiés présentée dans les médias et nous nous sommes rappelés ce passage biblique:«L’étranger sera chez-toi comme un compatriote et tu l’aimeras comme toi-même.» Ex 22,20

Lorette Langlais, SBC

Pour plus d’information, voir la page Facebook du CSAI.

Plaque murale à la mémoire de Denise Lainé, SBC dans une des salles du CSAI dédicacée à son nom.

Share This